Chutes, glissades et trébuchements : de nouveaux outils pour la prévention

Source : APSAM
Les chutes, glissades et trébuchements sont parmi les accidents de travail les plus fréquents dans le secteur municipal. Entre 2016 et 2018, en moyenne, environ 30% des lésions indemnisées par la CNESST étaient liées à ce genre d’événement. En raison de la fréquence et de la gravité des chutes de même niveau, la CNESST a d’ailleurs retenu ce risque dans sa planification pluriannuelle en prévention-inspection (2020-2023), et ce, pour tous les secteurs d’activité. Soucieuse de continuer à soutenir sa clientèle dans la prise en charge du risque de chutes, glissades et trébuchements, l’APSAM annonce la mise en ligne d’outils abordant la sortie sécuritaire d’un véhicule, particulièrement en période hivernale.

Slip-resistant footwear reduces slips among National Health Service workers in England: a randomised controlled trial

Source : Occupational and Environmental Medicine, 14 janvier 2021.
Cet essai contrôlé randomisé multicentrique a évalué l’efficacité des chaussures antidérapantes classées 5* GRIP pour prévenir les glissades sur le lieu de travail, par rapport aux chaussures habituelles (groupe témoin). L’étude, menée sur 14 semaines et impliquant 4553 employés du Service national de santé (NHS), a montré une réduction statistiquement significative du taux de glissement dans le groupe d’intervention par rapport au groupe de contrôle.

Qu’importe votre milieu de travail, ne prenez pas les chutes de même niveau à la légère!

Source : Convergence SST.
Qui n’a jamais été victime ou témoin d’une chute de même niveau? Ce type de chute est reconnu comme étant l’un des accidents les plus courants dans toute entreprise. La plupart de ces événements fâcheux sont souvent qualifiés de légers, de banals, de ridicules ou de drôles. Mais attention! Ils peuvent entraîner des blessures sérieuses telles les contusions, les foulures, les entorses, les luxations, ou même des lésions graves : fractures, traumatismes crâniens, commotions cérébrales… et parfois même, la mort.

Qu’importe votre milieu de travail, ne prenez pas les chutes de même niveau à la légère!

Source : Convergence SST, 2020.
Qui n’a jamais été victime ou témoin d’une chute de même niveau? Ce type de chute est reconnu comme étant l’un des accidents les plus courants dans toute entreprise. La plupart de ces événements fâcheux sont souvent qualifiés de légers, de banals, de ridicules ou de drôles. Mais attention! Ils peuvent entraîner des blessures sérieuses telles les contusions, les foulures, les entorses, les luxations, ou même des lésions graves : fractures, traumatismes crâniens, commotions cérébrales… et parfois même, la mort.

Aide à domicile [Dossier]

Source : Travail et sécurité. Le mensuel de la prévention des risques professionnels, 2020-11.
Manutentions, chutes, accidents de la route… les accidents du travail sont très fréquents dans le secteur de l’aide à domicile. L’analyse des situations de travail, l’organisation du travail, le déploiement d’aides techniques et la formation aux risques professionnels sont autant de leviers pour améliorer les conditions de travail des salariés.

Critères de stabilité des échelles et des escabeaux

Source : IRSST
L’étude présentée vise à déterminer les limites de stabilité lors de l’utilisation d’échelles portatives et escabeaux. Ces limites de stabilité ont été déterminées en fonction du type de surface en pied et en tête d’échelle, de la hauteur du travailleur sur l’échelle, et pour des angles inclus dans les limites fixées par les règlements provinciaux : 70,5 ° et 75,5 °, pour différentes positions. Les essais ont été réalisés en laboratoire.

Prévention des risques de chutes de hauteur

Source : INRS; OBBTP; Direction des risques professionnels
Une hauteur de chute de plusieurs mètres a des conséquences importantes, la gravité est donc connue des intervenants ; en revanche la chute de faible hauteur n’induit pas la même perception du risque, bien que ses conséquences puissent être très graves. Ce guide présente le risque, l’évolution des accidents, la démarche de prévention du risque de chute, les différents types d’équipements pour le travail en hauteur, les compétences nécessaires et ainsi que les vérifications des équipements, ainsi que des annexes illustrées sur les situations de travail en hauteur. Il doit aider à structurer une démarche de prévention fondée sur l’application des principes généraux de prévention et la prise en compte des textes réglementaires en vigueur.

Déneigement de toitures : pour éviter d’avoir froid dans le dos!

Source : APSAM
Le premier réflexe en santé et sécurité du travail est de savoir s’il est possible d’éliminer à la source même les dangers. Ainsi, la première question à se poser avant de déneiger une toiture est la suivante : est-il possible de faire le travail à partir du sol, à l’aide de grattoir à neige télescopique, par exemple? Si c’est le cas, alors il est préférable de garder les deux pieds sur terre et de ne pas oublier de considérer le risque d’ensevelissement par la neige qui se détache; un travailleur pourrait être heurté par la neige ou la glace qui tombe. Le bâtiment ne vous permet pas de faire la tâche à partir du sol? Voici d’autres questions à vous poser….

Chutes de hauteur : évaluation en conditions réelles des garde-corps en bois et métalliques – Prévention au travail

Source : Prévention au travail.
Les statistiques le confirment : les chutes de hauteur sont un véritable fléau dans le milieu de la construction au Québec. En 2017, tous secteurs confondus, 10 travailleurs en sont morts, ce qui représente 16,1 % des décès au travail, soit la troisième cause de mortalité pour l’année de référence. Les chutes sont aussi la deuxième cause d’accidents quant aux coûts : 397 millions de dollars par année pour la période 2010- 2012.