Bruit en open-space : Prévention. Quels acteurs ? Quelles solutions ?

Source : INRS
Le 10 novembre 2020, l’INRS diffusait en exclusivité sur le web une journée technique ayant pour objectif de présenter une approche complète couplant les méthodes et les analyses d’ergonomes et d’acousticiens. Consultez le programme, les présentations et les vidéos de cette Journée technique.

Environnement sonore en bureaux ouverts : évaluation de la gêne et démarche d’amélioration – Brochure – INRS

Source : INRS
Travailler en bureau ouvert, c’est être soumis à un environnement sonore généré par le collectif et les équipements de travail. Cet environnement peut être gênant et avoir des conséquences néfastes sur la santé des salariés comme sur la performance de l’entreprise. Comment évaluer la gêne ? Comment faire un état des lieux du ressenti des salariés ? Comment intégrer l’activité des salariés à l’analyse de la situation ? Comment estimer la qualité acoustique d’un bureau ouvert ? Quelles solutions envisager ? Cette brochure présente une démarche progressive qui débute par une simple observation de l’environnement de travail pour se terminer par une évaluation acoustique effectuée par un expert. À chaque étape de la démarche, des pistes de progrès sont proposées.

Effects of background noise and extraversion on reading comprehension performance

Source : Ergonomics.
Cette étude portait sur les effets de la distraction acoustique au travail. À l’aide d’une étude intra-sujet, nous avons cherché à étudier l’effet de la distraction de fond sur les performances cognitives. En présence de silence, de bruit blanc et de sirènes, 55 personnes parlant couramment l’anglais ont effectué trois variations équivalentes d’une tâche de compréhension de la lecture. Comme prévu, le bruit de fond a eu un effet principal significatif, avec de moins bonnes performances en présence de distraction (en particulier les sirènes), mais aucune interaction n’a été trouvée entre la distraction et l’extraversion. Ainsi, les résultats ont partiellement reproduit les recherches précédentes en termes de distraction mais étaient incohérents par rapport à la théorie Eysenckienne des différences d’éveil entre les introvertis et les extravertis. Les implications de l’effet des sirènes sur ceux qu’elles ne sont pas conçues pour alerter sont prises en compte. Les limites de cette étude sont également prises en compte.

Measuring noise exposure in HD

Source : OHS Canada Magazine.
La dosimétrie du bruit est l’une des méthodes les plus importantes pour évaluer l’exposition au bruit sur le lieu de travail. Les récents progrès de la technologie du traitement numérique des signaux ont conduit à l’introduction de nouvelles méthodes de dosimétrie, qui augmentent la précision et permettent en fait d’identifier les principales sources de bruit excessif sur le lieu de travail.

Comprendre le bruit et anticiper les changements réglementaires

Source : Convergence SST.
Depuis plusieurs années, le bruit constitue un agresseur répandu dans les milieux de travail. Pire encore, les statistiques récentes de la CNESST affichent une augmentation importante de lésions liées à la surdité d’origine professionnelle. Il faudra ainsi redoubler d’efforts pour renverser cette situation qualifiée de risque prédominant dans la Planification pluriannuelle 2020-2023 de la CNESST. Examinons ce qu’est le bruit, les pratiques actuelles qui découlent du Règlement sur la santé et la sécu-rité du travail (RSST), ainsi que les propositions de changements visant à contrer ses effets.

Bruit en open-space : Prévention. Quels acteurs ? Quelles solutions ?

Source : INRS
Le 10 novembre 2020, l’INRS diffusait en exclusivité sur le web une journée technique ayant pour objectif de présenter une approche complète couplant les méthodes et les analyses d’ergonomes et d’acousticiens. Près de mille participants (préventeurs, personnels de services de santé au travail et chefs d’entreprise, etc.) souhaitant améliorer ces situations de travail bruyantes ont suivi en direct cette journée. Cette page offre les présentations et les vidéos de cette journée technique.

Gêne acoustique dans les bureaux ouverts (GABO) : résultats de l’enquête in-situ 5 ans après la création du questionnaire

Source : INRS
L’INRS propose, depuis 2014, GABO ; un questionnaire qui permet d’interroger les salariés sur les gênes causées par le bruit dans les bureaux ouverts. Des entreprises l’ayant utilisé ont partagé les résultats dans une enquête. Elle révèle que pour 59% des salariés le bruit présent sur leur espace de travail est élevé voire très élevé. Pourtant, les niveaux de bruit dans ces bureaux n’excèdent pas les limites autorisées. Pour les salariés, la source de bruit principalement entendue et la plus gênante parmi celles proposées provient des conversations intelligibles entre collègues.

Le bruit dans les bureaux ouverts : comprendre pour agir

Source : Références en santé au travail.
Dans les bureaux ouverts, le bruit représente la première source de gêne pour les salariés. Afin d’évaluer cette nuisance, des mesures acoustiques, permettant d’objectiver les niveaux sonores ainsi que les indices de qualité acoustique du local (temps de réverbération, décroissance spatiale), sont indispensables, mais ne suffisent pas à expliquer à elles seules la gêne ressentie. Évaluer la gêne sonore, c’est non seulement prendre en compte les aspects physiques du bruit, mais également les aspects psychologiques, c’est-à-dire la façon dont ils sont perçus par les salariés. Le questionnaire Gêne Acoustique dans les Bureaux Ouverts (GABO) est un outil simple et rapide permettant de compléter les mesures physiques en évaluant l’environnement sonore des bureaux ouverts par la connaissance du ressenti et du bien-être des salariés.

Measuring noise exposure in HD

Source : OHS Canada Magazine, 2020-08.
La dosimétrie du bruit est l’une des méthodes les plus importantes pour évaluer l’exposition au bruit sur le lieu de travail. Les récents progrès de la technologie du traitement numérique des signaux ont conduit à l’introduction de nouvelles méthodes de dosimétrie, qui augmentent la précision et permettent en fait d’identifier les principales sources de bruit excessif sur le lieu de travail.

Le bruit dans les bureaux ouverts : comprendre pour agir

Source : Références en santé au travail, 2020-09.
Dans les bureaux ouverts, le bruit représente la première source de gêne pour les salariés. Afin d’évaluer cette nuisance, des mesures acoustiques, permettant d’objectiver les niveaux sonores ainsi que les indices de qualité acoustique du local (temps de réverbération, décroissance spatiale), sont indispensables, mais ne suffisent pas à expliquer à elles seules la gêne ressentie. Évaluer la gêne sonore, c’est non seulement prendre en compte les aspects physiques du bruit, mais également les aspects psychologiques, c’est-à-dire la façon dont ils sont perçus par les salariés. Le questionnaire Gêne Acoustique dans les Bureaux Ouverts (GABO) est un outil simple et rapide permettant de compléter les mesures physiques en évaluant l’environnement sonore des bureaux ouverts par la connaissance du ressenti et du bien-être des salariés.