Le bruit dans les bureaux ouverts : comprendre pour agir

Source : Références en santé au travail.
Dans les bureaux ouverts, le bruit représente la première source de gêne pour les salariés. Afin d’évaluer cette nuisance, des mesures acoustiques, permettant d’objectiver les niveaux sonores ainsi que les indices de qualité acoustique du local (temps de réverbération, décroissance spatiale), sont indispensables, mais ne suffisent pas à expliquer à elles seules la gêne ressentie. Évaluer la gêne sonore, c’est non seulement prendre en compte les aspects physiques du bruit, mais également les aspects psychologiques, c’est-à-dire la façon dont ils sont perçus par les salariés. Le questionnaire Gêne Acoustique dans les Bureaux Ouverts (GABO) est un outil simple et rapide permettant de compléter les mesures physiques en évaluant l’environnement sonore des bureaux ouverts par la connaissance du ressenti et du bien-être des salariés.

Le bruit dans les bureaux ouverts : comprendre pour agir

Source : Références en santé au travail, 2020-09.
Dans les bureaux ouverts, le bruit représente la première source de gêne pour les salariés. Afin d’évaluer cette nuisance, des mesures acoustiques, permettant d’objectiver les niveaux sonores ainsi que les indices de qualité acoustique du local (temps de réverbération, décroissance spatiale), sont indispensables, mais ne suffisent pas à expliquer à elles seules la gêne ressentie. Évaluer la gêne sonore, c’est non seulement prendre en compte les aspects physiques du bruit, mais également les aspects psychologiques, c’est-à-dire la façon dont ils sont perçus par les salariés. Le questionnaire Gêne Acoustique dans les Bureaux Ouverts (GABO) est un outil simple et rapide permettant de compléter les mesures physiques en évaluant l’environnement sonore des bureaux ouverts par la connaissance du ressenti et du bien-être des salariés.

Measuring noise exposure in HD

Source : OHS Canada Magazine, 2020-08.
La dosimétrie du bruit est l’une des méthodes les plus importantes pour évaluer l’exposition au bruit sur le lieu de travail. Les récents progrès de la technologie du traitement numérique des signaux ont conduit à l’introduction de nouvelles méthodes de dosimétrie, qui augmentent la précision et permettent en fait d’identifier les principales sources de bruit excessif sur le lieu de travail.

Introducing an Occupational Health Resource: The Occupational Noise Job Exposure Matrix

Source : NIOSH Science Blog
La perte auditive causée par le bruit a une forte prévalence aux États-Unis, mais il existe un manque de données sur les expositions au travail. Pour corriger ce problème, l’U.S. National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) a financé une recherche qui a permis à l’University of Michigan de créer l’outil Job Exposure Matrix (JEM) pour estimer l’exposition au bruit sur les lieux de travail à l’échelle des États-Unis. L’outil utilise des données provenant de différentes sources, dont les organismes de réglementation et de recherche, la littérature et les industries pour la période de 1960 à 2015. JEM produit des estimations des niveaux d’exposition au bruit moyens pondérés dans le temps, en dBA, par industrie et profession, ainsi que des estimations de la prévalence de la surexposition au bruit. NIOSH considère que même si les employeurs doivent continuer à mesurer le bruit dans leurs lieux de travail, JEM permettra de cibler la recherche et les efforts de prévention des risques grâce à une analyse comparative et une évaluation épidémiologique efficace de l’exposition.

Laboratory Noises and What to Do About Them

Source : Lab Manager.
Cet article vous met en garde contre les risques sonores uniques et potentiellement importants que présentent les lieux de travail en laboratoire. Nous sommes surtout préoccupés par les conditions et les situations qui pourraient entraîner une perte auditive due au bruit. Elles sont généralement liées à des équipements qui entravent la communication, perturbent la concentration ou réduisent les performances. Nous espérons vous faire réfléchir aux dangers moins évidents associés aux zones très bruyantes.

Risque bruit, protecteurs auditifs et alarmes

Source : Références en santé au travail.
Réponse de l’INRS à la question suivante : Est-il souhaitable d’équiper les salariés de protecteurs auditifs dans le cadre de la prévention du risque bruit, alors qu’ils risquent de ne pas entendre l’arrivée ou l’alarme de recul des chariots élévateurs? Que dit la règlementation et comment procéder?

A scoping review to identify strategies that work to prevent four important occupational diseases

Source : American Journal of Industrial Medicine.
Afin de mieux comprendre quelles approches sont les plus susceptibles de conduire à des progrès dans la prévention de la perte auditive liée au bruit, de la dermatite de contact professionnelle, des cancers professionnels et de l’asthme professionnel, nous avons entrepris une étude de cadrage et consulté un certain nombre d’informateurs clés.

Évaluation de l’exposition des travailleurs au bruit en considérant l’atténuation fournie par les protecteurs auditifs: avis scientifique

Source : Institut national de santé publique du Québec
Le présent avis est issu d’un document de travail produit en 2016, revu et ajusté en 2019. Il a été réalisé dans le cadre des travaux relatifs à une demande du ministère de la Santé et des Services sociaux relativement à une analyse de la faisabilité d’une politique publique nationale de lutte contre le bruit au Québec, tant environnemental qu’en milieu de travail

La surdité professionnelle de 1997 à 2016 dans Lanaudière

Source : Service de santé au travail, Direction de la santé publique, CISSS de Lanaudière
Ce document brosse un bref portrait de la surdité professionnelle, phénomène préoccupant de santé publique, dans la région lanaudoise de 1997 aà 2016. Les données utilisées afin de dénombrer les cas de surdité professionnelle proviennent du Fichier des lésions professionnelles de la CNESST et sont présentées notamment par secteur d’activité économique.

Assessment of occupational noise-related hearing impairment among dental health personnel

Source : Journal of Occupational Health.
Objectifs : Le but de l’étude était d’examiner les seuils d’audition chez le personnel dentaire. L’objectif secondaire était d’évaluer les niveaux sonores des équipements dentaires auxquels le personnel dentaire est exposé.