Sustainability and Outcomes of a Suicide Prevention Program for Nurses

Source : Worldviews on Evidence-Based Nursing.
Nous savons maintenant que les infirmières sont plus exposées au risque de suicide que les autres dans la population générale. On sait que les facteurs de stress liés à l’emploi sont fréquents chez les infirmières qui meurent par suicide. Pourtant, on sait peu de choses sur la prévention ciblée du suicide chez les infirmières. Le premier programme de prévention du suicide centré sur les infirmières et intitulé « Healer Education Assessment and Referral » (HEAR) a été expérimenté pendant 6 mois en 2016. Le programme HEAR a été efficace pour identifier les infirmières à risque. L’objectif de ce document est de rendre compte de la durabilité et des résultats sur trois ans de ce programme de prévention du suicide pour les infirmières.

Sexual harassment of Israeli nurses by patients and missed nursing care – A hidden population study

Source : Journal of Nursing Management.
Cette étude vise à sensibiliser le public à un antécédent de soins infirmiers manqués. Les soins infirmiers manqués sont associés de manière négative aux résultats des patients, c’est pourquoi les hôpitaux emploient des stratégies pour atténuer les soins manqués. Si les antécédents de soins infirmiers manqués résultant de l’environnement de travail des infirmières sont reconnus, le harcèlement sexuel par les patients ne l’est pas.

Work Culture: Breaking Down Silos, Ending the Silence: A healthy culture protects patients, healthcare workers

Source : Hospital Employee Health.
Selon les experts, le changement de culture sur le lieu de travail – une question cruciale à une époque d’épuisement professionnel généralisé – doit inclure le leadership, mais il commence souvent à la base avec un problème simple mais aggravant.

Wellbeing at work in a changing world (Bien-être au travail dans un monde qui change). 5e Conférence internationale du réseau Perosh. Issy-les-Moulineaux, 22-24 mai 2019

Source : Références en santé au travail.
Cette 5e édition de la Conférence internationale du réseau PEROSH (Partenariat pour la recherche européenne en sécurité et santé au travail) avait pour thème le bienêtre au travail dans un monde qui change. Cette manifestation a réuni psychologues, spécialistes des organisations et du management, sociologues, physiologistes, ergonomes… afin de croiser les approches et de partager les connaissances sur ce thème.

Autonomie décisionnelle au travail

Source : APSAM
Aujourd’hui, il ne fait plus de doute que le travail est une des composantes qui influencent la santé psychologique. En effet, la présence de risques psychosociaux dans un milieu de travail peut entrainer des effets négatifs sur la santé psychologique et physique des personnes exposées. Parmi les principaux risques psychosociaux se trouve la faible autonomie décisionnelle. Afin d’informer et d’outiller sa clientèle, l’APSAM vient de publier la nouvelle page Autonomie décisionnelle au travail traitant spécifiquement de ce sujet. Découvrez-y des sources d’information pertinentes pour mieux comprendre l’autonomie décisionnelle et l’importance de s’en préoccuper. Des pratiques concrètes pour l’influencer positivement sont également proposées.

Rose-Marie Charest : éprouver plus de bonheur et moins de stress au travail

Source : Prévention au travail.
Rose-Marie Charest, psychologue clinicienne depuis 1980, a présidé l’Ordre des psychologues du Québec de 1998 à 2015. Aujourd’hui conférencière, consultante et active dans les médias, elle s’intéresse de plus en plus aux facteurs qui favorisent la santé psychologique et le bonheur. À ses yeux, tous ont une responsabilité pour y parvenir : les organisations, les décideurs, la famille, l’école, la société et les individus eux-mêmes. Elle se consacre désormais à soutenir l’implication de chacun dans la recherche de son propre bonheur et de celui des autres. L’une de ses conférences porte sur le travail, source à la fois de bonheur et de stress.

Cancer Center Fights Compassion Fatigue With Employee Wellness Program

Source : Hospital Employee Health.
Un sondage mené auprès des employés d’un centre de cancérologie a révélé que les infirmières et les médecins n’étaient pas les seuls employés touchés par la mort de patients : de nombreux travailleurs, y compris des voituriers et des aides ménagers, s’occupaient quotidiennement de patients mourants.