À voir ou à revoir! Série de webinaires « Santé psychologique en temps de pandémie, s’outiller pour mieux aller » | APSAM

Source : APSAM
La pandémie amène son lot de changements et de préoccupations. En réponse à cette situation, une personne peut développer différentes réactions de stress : irritabilité, fatigue, découragement, pessimisme, difficultés de concentration, etc. Même si ces réactions sont normales, sachez qu’il existe différentes stratégies pour vous aider à les surmonter. Dans ce contexte, l’APSAM a organisé, en collaboration avec Mélissa Martin, psychologue, une série de 3 webinaires intitulée, Santé psychologique en temps de pandémie : s’outiller pour mieux aller. Les enregistrements et les présentations de ces événements sont maintenant disponibles sur notre site Web à la page COVID-19 : Santé psychologique.

Lessons from Nursing Home Staff to Address Burnout and Enhance Joy in Work

Source : Institute for Healthcare Improvement
Le personnel des maisons de retraite partage des idées sur la manière de les protéger, de prévenir l’épuisement professionnel et d’accroître la joie au travail pendant la pandémie de COVID-19.

Are Your Vitals OK? Revitalizing Vitality of Nurses through Relational Caring for Patients

Source : Healthcare, janvier 2021.
Cette étude propose une approche alternative pour répondre aux préoccupations actuelles concernant l’épuisement professionnel des employés du secteur de la santé. Nous théorisons que le comportement prosocial centré sur le patient, même s’il augmente souvent les exigences professionnelles, pourrait servir de ressources professionnelles potentielles qui alimentent une énergie positive pour vitaliser les infirmières au travail. Nous pensons en outre que cette possibilité pourrait être plus prononcée au sein d’un groupe d’infirmières ayant un sens aigu de l’appartenance éthique à leur hôpital.

Burnout Prevalence and Its Associated Factors among Malaysian Healthcare Workers during COVID-19 Pandemic: An Embedded Mixed-Method Study

Source : Healthcare, janvier 2021.
La maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) est devenue une menace mondiale pour la santé et a imposé une demande extraordinaire aux travailleurs de la santé du monde entier. Cette étude vise à examiner la prévalence de l’épuisement professionnel, les facteurs qui y sont associés et l’expérience du personnel de santé malaisien pendant la pandémie de COVID-19 grâce à un plan d’étude intégré à méthode mixte.

Souffrance au travail, absentéisme et mode organisationnel sont intimement liés

Source : Références en santé du travail.
L’enquête SUMER de 2017 permet de repérer les salariés concernés par les risques psychosociaux : tension au travail (job strain), manque de reconnaissance et comportements hostiles. Bien que différents, ces modes d’expression de la souffrance au travail sont fortement liés entre eux et sont susceptibles de dégrader la santé physique et mentale des salariés. Ceux qui sont concernés déclarent plus fréquemment un moins bon état de santé, être en dépression ou encore en arrêt de travail. En mettant en parallèle le vécu du travail des salariés (autoquestionnaire) avec leurs conditions de travail (questionnaire principal), les résultats rappellent le rôle majeur des modes d’organisation du travail comme facteur de risques psychosociaux.

NIH networks to advance emotional well-being research

Source : Healthcare Purchasing News.
Cinq nouveaux réseaux de recherche, financés à hauteur de 3,13 millions de dollars par les National Institutes of Health (NIH), permettront aux chercheurs d’affiner et de tester les concepts clés qui font progresser l’étude du bien-être émotionnel, a indiqué l’agence.

Le bruit dans les bureaux ouverts : comprendre pour agir

Source : Références en santé au travail.
Dans les bureaux ouverts, le bruit représente la première source de gêne pour les salariés. Afin d’évaluer cette nuisance, des mesures acoustiques, permettant d’objectiver les niveaux sonores ainsi que les indices de qualité acoustique du local (temps de réverbération, décroissance spatiale), sont indispensables, mais ne suffisent pas à expliquer à elles seules la gêne ressentie. Évaluer la gêne sonore, c’est non seulement prendre en compte les aspects physiques du bruit, mais également les aspects psychologiques, c’est-à-dire la façon dont ils sont perçus par les salariés. Le questionnaire Gêne Acoustique dans les Bureaux Ouverts (GABO) est un outil simple et rapide permettant de compléter les mesures physiques en évaluant l’environnement sonore des bureaux ouverts par la connaissance du ressenti et du bien-être des salariés.

Le bruit dans les bureaux ouverts : comprendre pour agir

Source : Références en santé au travail, 2020-09.
Dans les bureaux ouverts, le bruit représente la première source de gêne pour les salariés. Afin d’évaluer cette nuisance, des mesures acoustiques, permettant d’objectiver les niveaux sonores ainsi que les indices de qualité acoustique du local (temps de réverbération, décroissance spatiale), sont indispensables, mais ne suffisent pas à expliquer à elles seules la gêne ressentie. Évaluer la gêne sonore, c’est non seulement prendre en compte les aspects physiques du bruit, mais également les aspects psychologiques, c’est-à-dire la façon dont ils sont perçus par les salariés. Le questionnaire Gêne Acoustique dans les Bureaux Ouverts (GABO) est un outil simple et rapide permettant de compléter les mesures physiques en évaluant l’environnement sonore des bureaux ouverts par la connaissance du ressenti et du bien-être des salariés.

Yes, There Can Still Be Positive Workplace Disruption

Source : Entrepreneur
Face à un isolement forcé et à une perte de liberté constante, les humains peuvent être confrontés à une spirale descendante de dépression, de fatigue extrême et de désespoir. Le fondateur et PDG de l’Energy Project, Tony Schwartz, suggère de concentrer l’énergie sur la prise de conscience des sentiments personnels comme une bonne première étape pour créer un calme intérieur malgré la tempête qui nous entoure… Décrite dans l’infographie ci-dessous, la question « Contrôle de la température » propose une approche pratique en trois étapes permettant aux employés d’identifier leur niveau d’énergie, d’évaluer leur taux de combustion et de créer un plan de recharge.

Sustainability and Outcomes of a Suicide Prevention Program for Nurses

Source : Worldviews on Evidence-Based Nursing.
Nous savons maintenant que les infirmières sont plus exposées au risque de suicide que les autres dans la population générale. On sait que les facteurs de stress liés à l’emploi sont fréquents chez les infirmières qui meurent par suicide. Pourtant, on sait peu de choses sur la prévention ciblée du suicide chez les infirmières. Le premier programme de prévention du suicide centré sur les infirmières et intitulé « Healer Education Assessment and Referral » (HEAR) a été expérimenté pendant 6 mois en 2016. Le programme HEAR a été efficace pour identifier les infirmières à risque. L’objectif de ce document est de rendre compte de la durabilité et des résultats sur trois ans de ce programme de prévention du suicide pour les infirmières.