Is violence against long-term care staff becoming more “normalized”?

Source : Canadian Nursing Home.
Les préposés aux bénéficiaires et les infirmières auxiliaires dans les établissements de soins de longue durée subissent régulièrement de la violence physique, verbale et sexuelle de la part des pensionnaires. Dans une récente étude en Ontario, ces personnes ont identifié des causes immédiates de la violence (peur, confusion et agitation des résidents) et des causes sous-jacentes (organisation du travail axée sur les tâches, manque de personnel, placement inapproprié des résidents et manque de temps pour les soins relationnels). Elles ont décrit les effets de la violence sur leur propre santé et bien-être, ainsi que les obstacles à la prévention de la violence.