Self-reported cognitive difficulties and cognitive functioning in relation to emotional exhaustion: evidence from two studies

Source : Stress and Health.
Les personnes souffrant d’épuisement professionnel déclarent souvent avoir des difficultés de concentration et de mémoire dans la vie quotidienne. Cependant, les preuves empiriques du déclin cognitif, obtenues à l’aide de mesures basées sur les performances, sont limitées et souvent obtenues sur de petits échantillons cliniques. L’objectif des deux présentes études était d’étudier les corrélats cognitifs de l’épuisement émotionnel sur des populations par ailleurs en bonne santé, à différents stades de la vie, avec des degrés variables de burnout. Deux cent un étudiants de premier et deuxième cycles ont participé à l’étude 1 et un échantillon hétérogène (N = 203) de personnes actives a participé à l’étude 2. Les performances cognitives ont été évaluées par des difficultés cognitives auto-déclarées et par trois tests cognitifs basés sur les performances, à savoir l’attention soutenue, l’inhibition d’informations non pertinentes et l’inhibition des réponses prépotentes. En tenant compte du sexe, de l’âge et des symptômes de dépression, les analyses de régression multiple de l’étude 1 ont indiqué une relation positive entre l’épuisement émotionnel et les difficultés cognitives déclarées par les participants, mais aucune corrélation avec les mesures cognitives basées sur les performances. Un schéma similaire de résultats est apparu dans l’étude 2. Cependant, nous avons trouvé des preuves provisoires de déficience cognitive sur la mesure de l’attention soutenue. Les résultats de ces deux études confirment en partie les conclusions précédentes et élargissent la littérature sur les aspects cognitifs de l’épuisement. Cet article est protégé par le droit d’auteur. Tous droits réservés.

Restoring a Burned-Out Workforce

Source : AJN The American Journal of Nursing.
Un rapport historique met en lumière l’épuisement professionnel des médecins et propose des recommandations. Selon un récent rapport de l’Académie nationale de médecine (NAM), Taking Action Against Clinician Burnout : A Systems Approach to Professional Well-Being, entre 35% et 54% des infirmières et des médecins américains, ainsi que 45% à 60% des étudiants et des résidents en médecine, présentent des symptômes importants d’épuisement professionnel.

Opioid use disorder, job strain, and high physical job demands in US workers

Source : International Archives of Occupational and Environmental Health.
On sait peu de choses sur les facteurs de risque environnementaux liés au travail en ce qui concerne les troubles liés à l’utilisation d’opiacés (TUO) dans les populations actives. L’objectif de cette étude est d’examiner si des conditions de travail physiques et psychosociales défavorables sont associées à l’OUD dans une population active des États-Unis (US).

A systematic review on the effect of work-related stressors on mental health of young workers

Source : International Archives of Occupational and Environmental Health.
Il n’y a pas d’étude sur l’effet des facteurs de stress liés au travail sur la santé mentale des jeunes travailleurs. Nous avons systématiquement examiné les preuves épidémiologiques de cette relation.

The relation of work-related factors with ambulatory blood pressure and nocturnal blood pressure dipping among aging workers

Source : International Archives of Occupational and Environmental Health.
Les personnes dont la pression artérielle nocturne (PA) est réduite présentent un risque accru de maladie cardiovasculaire par rapport aux personnes dont la PA est normale. Bien que la relation entre les facteurs liés au travail et la tension artérielle ait été largement étudiée, on sait très peu de choses sur l’association entre les facteurs liés au travail et les modèles de tension artérielle sur 24 heures chez les travailleurs âgés. Nous avons examiné la relation transversale entre les facteurs de risque liés au travail, y compris le statut professionnel, le mode de travail, les exigences et le contrôle du travail, et la tension artérielle ambulatoire chez les travailleurs âgés, en nous concentrant sur la chute nocturne de la tension artérielle.

Night Shift Working Is Associated With an Increased Risk of Thyroid Nodules

Source : Journal of Occupational and Environmental Medicine.
Objectifs : Étudier les altérations de la thyroïde chez les travailleurs de la santé en fonction de leur statut professionnel. Méthodes : Nous avons réalisé une étude rétrospective incluant 299 employeurs hospitaliers qui ont subi en 2016 un contrôle périodique de surveillance de la santé au Service de la médecine du travail. Selon le statut de travail (travail de nuit en rotation [n° 160] vs travail de jour [n° 139]), nous avons divisé les caractéristiques cliniques, anthropométriques et échographiques de la thyroïde des participants.

Isolement et solitude au travail

Source : Références en santé au travail.
Isolement, solitude, repli sur soi, être seul… les termes abondent pour désigner des situations qui peuvent être choisies ou subies par le salarié et qui recouvrent des réalités bien différentes, aux conséquences parfois lourdes sur la santé. Bien que traitée historiquement par l’INRS depuis les années 1980, la question de l’isolement au travail reste d’actualité puisque le baromètre 2019 ParisWorkplace réalisé par l’IFOP confirme que 26 % des salariés se sentent souvent isolés et que ce sentiment d’isolement ne semble pas être compensé par l’usage croissant des technologies d’information et de communication ni par le développement de nouveaux modes d’organisation du travail comme le  » télétravail « . Cet article propose de mieux définir chacun de ces termes, avec les risques associés, et met en lumière les situations de travail réclamant une vigilance particulière de la part des acteurs de la prévention.

Prévenir le harcèlement psychologique et promouvoir la civilité au travail [2020-003]

Source : ASSTSAS
Qu’entend-on par harcèlement psychologique au travail ? Qu’est-ce que l’incivilité ? Diffusé en mars 2020, ce webinaire, présenté par Josianne Brouillard, conseillère, ASSTSAS, permet : de définir et de distinguer le harcèlement psychologique et l’incivilité; de préciser les obligations, rôles et responsabilités relatives à la prévention du harcèlement psychologique et de l’incivilité; d’explorer des pistes de solutions pour promouvoir la civilité au travail. Il s’adresse en priorité aux travailleurs, gestionnaires et membres des comités paritaires en santé et sécurité du travail.

La santé psychologique au travail : défis et responsabilités partagés [2020-001]

Source : ASSTSAS
À l’aube de cette nouvelle décennie, la santé psychologique au travail est devenue un enjeu incontournable. Quels sont les principaux défis et responsabilités auxquels sont confrontés les individus et les organisations ? Ce webinaire propose : un portrait de la situation dans le secteur des affaires sociales; des pistes de réflexion pour approfondir cette problématique.