Post-traumatic growth and influencing factors among frontline nurses fighting against COVID-19

Source : Occupational and Environmental Medicine, 1 février 2021.
Cette étude explore la croissance post-traumatique des infirmières de première ligne pendant l’épidémie de COVID-19 et l’influence de facteurs connexes, notamment les caractéristiques démographiques et les variables subjectives telles que les années de travail, la confiance en soi dans le travail de première ligne, la conscience du risque, l’intervention ou la formation psychologique et la rumination délibérée.

Pandemic-related mental health risk among front line personnel

Source : Journal of Psychiatric Research, 4 novembre 2020.
La santé mentale des travailleurs de première ligne est essentielle à la capacité d’une communauté à gérer les crises et les catastrophes. Cette étude a évalué les risques de problèmes de santé mentale (stress traumatique, dépression, anxiété, consommation d’alcool, insomnie) en association avec des facteurs de stress liés à une pandémie dans un échantillon de personnel d’urgence et hospitalier.

Mental health of staff working in intensive care during COVID-19

Source : Occupational Medicine, 13 janvier 2021.
Le personnel travaillant dans les unités de soins intensifs a été confronté à des défis importants pendant la pandémie COVID-19, qui peuvent avoir un effet négatif sur sa santé mentale. Cette étude basée sur une enquête vise à identifier les taux de troubles probables de la santé mentale (dépression, symptômes d’anxiété, symptômes de stress post-traumatique, bien-être et consommation d’alcool) chez le personnel travaillant dans les unités de soins intensifs de neuf hôpitaux anglais au cours des mois de juin et juillet 2020.

Prevalence and risk factors for anxiety and depression disorders in workers with work-related musculoskeletal strain or sprain in British Columbia, Canada: a comparison of men and women using administrative health data

Source : Occupational and Environmental Medicine, 22 janvier 2021.
Cette étude examine la prévalence et les facteurs de risque des troubles anxieux et dépressifs traités médicalement chez les hommes et les femmes souffrant de troubles musculo-squelettiques reliés au travail en Colombie-Britannique.

La santé mentale chez les travailleurs de la santé au Canada pendant la pandémie de COVID-19

Source : Le Quotidien, 2 février 2021.
Parmi les travailleurs de la santé ayant participé à une récente initiative par approche participative, 7 sur 10 ont déclaré une détérioration de leur santé mentale pendant la pandémie de COVID-19, selon les résultats diffusés aujourd’hui par Statistique Canada.

Deaths of Despair Among Healthcare Workers, Massachusetts, 2011-2015

Source : Journal of Occupational and Environmental Medicine, 29 janvier 2021.
Cette étude avait pour objectif d’explorer les taux et les tendances de la mortalité des travailleurs de la santé morts de désespoir (DoD). Le codage par profession de décès dus à des empoisonnements, des suicides, des maladies du foie alcholique et des cirrhoses a révélé 540 décès parmi les travailleurs de la santé du Massachusetts, ce qui représente un taux annuel moyen de 32,4 décès pour 100 000 travailleurs. Les professions ayant le taux le plus élevé était celui des assistants médicaux; des infirmiers, des psychiatres et des aides de santé à domicile; des technologues et techniciens de santé, des techniciens médicaux d’urgence et des ambulanciers.

Are Your Vitals OK? Revitalizing Vitality of Nurses through Relational Caring for Patients

Source : Healthcare, janvier 2021.
Cette étude propose une approche alternative pour répondre aux préoccupations actuelles concernant l’épuisement professionnel des employés du secteur de la santé. Nous théorisons que le comportement prosocial centré sur le patient, même s’il augmente souvent les exigences professionnelles, pourrait servir de ressources professionnelles potentielles qui alimentent une énergie positive pour vitaliser les infirmières au travail. Nous pensons en outre que cette possibilité pourrait être plus prononcée au sein d’un groupe d’infirmières ayant un sens aigu de l’appartenance éthique à leur hôpital.

Palliative Care Professionals’ Inner Lives: Cross-Cultural Application of the Awareness Model of Self-Care

Source : Healthcare, janvier 2021.
Les qualités professionnelles de compassion n’ont traditionnellement pas reçu la plus grande attention dans les soins critiques ou de fin de vie. L’exposition constante à la mort, la pression du temps et la charge de travail, la gestion inadéquate des émotions personnelles, le deuil et la dépression exigent le développement d’un programme interne de compétences pour promouvoir la qualité de vie professionnelle et les soins compatissants. La pandémie COVID-19 souligne l’universalité de ces problèmes et la nécessité de se doter d’approches de mesure et de suivi rigoureusement validées qui permettent des comparaisons impartiales. L’objectif principal de cette étude était d’apporter des preuves sur la généralisabilité du modèle de sensibilisation à l’autogestion des soins dans trois systèmes de soins distincts.

Nurses’ Workplace Conditions Impacting Their Mental Health during COVID-19: A Cross-Sectional Survey Study

Source : Healthcare, janvier 2021.
Parmi les travailleurs de la santé, les infirmières sont les plus exposées au risque d’exposition à la COVID-19 et de mortalité en raison de leurs conditions de travail, notamment le manque d’équipement de protection individuelle (EPI), le manque de personnel et l’insuffisance des précautions de sécurité. L’objectif de cette étude était d’examiner l’impact des conditions de travail de la COVID-19 sur la santé mentale des infirmières.

Emotions, Feelings, and Experiences of Social Workers While Attending to Vulnerable Groups: A Qualitative Approach

Source : Healthcare, janvier 2021.
Les travailleurs sociaux en milieu communautaire sont en contact permanent avec la souffrance vécue par les personnes les plus vulnérables. Les interventions sociales sont complexes et affectent le bien-être émotionnel des travailleurs sociaux. L’objectif de cette étude était d’identifier les émotions, les sentiments et les expériences des travailleurs sociaux lorsqu’ils s’occupent de personnes en situation de vulnérabilité et de difficultés.